À la une Entretien

Surtaxe sur les bouillons: Maissa Babou parle d’alibi

Surtaxe sur les bouillons. Pour Maissa Babou, l’Etat cherche à renflouer ses caisses presque vides . Selon l’économiste, cette situation ne doit pas occulter la hausse subite et généralisée sur les prix du marché.

Hausse du prix des bouillons l’Économiste Maissa Babou parle d’une recherche de recettes fiscales de a part de l’Etat du senegal. D’après l’Économiste qui s’exprimait sur les ondes de Walf FM, cette situation ne doit pas être isolée de l’augmentation généralisée des prix des produits. Il soutien ainsi que cette idée de santé publique avancé par le chef de l’État macky sall n’est qu’un alibi.

” On ne peut pas isoler l’augmentation de ces bouillon de 25% avec tout les autres augmentations de prix qu’on a subit . Que ce la soit sur le riz ou autres. En fait, il s’agit pour l’État du Sénégal qui fait face a un manque terrible de recettes et face aux remboursement des dettes de trouver les moyens d’augmenter ses recettes. Par ce que, c’est une indignation de la banque mondiale. Il faut comprendre que, c’est un Etat qui est essoufflé et qui cherche simplement de l’argent .

“Mais, ce n’est pas une question de santé publique. Cela fait combien d’années? plus de 20 ans que nous sommes dans ces consommations là et encore que ces entreprises ils faut aussi les protéger. On ne peut pas attaquer les entreprises comme ça pour dire que oui, c’est un problème de santé publique. Autant donc fermer l’usine et mettre tout le monde au chaumage.

cette explication ne tient pas la route car en mettant 25% de taxe supplémentaire, sera peut être d’après leur calcules au environs de 50 milliards et, c’est comme ça qu’on cherche de l’argent sur le dos des sénégalais après des politiques d’endettement. C’est grave, c’est pas un petit 10F ou 25F qui empocheront le senegalais de consommer ces bouillons là donc ça, c’est n’est pas économique mais plutôt financier.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *