Emploi

Ministère du travail: Plus de 8100 emplois générés en 2020 et 1662 emplois perdus

En 2020, 1 580 établissements ont été déclarés ouverts au niveau des Inspections du travail et de la Sécurité sociale. Ces établissements ont permis de générer 8 100 emplois,Selon le rapport annuel des statistiques du travail de 2020.Le document produit par le ministère du Travail, du dialogue social et des Relations avec les institutions fait état de “la fermeture de 233 établissements ayant occasionné 1 662 emplois perdus’’.

’’Ce qui dénote d’un solde globalement positif en termes d’évolution du nombre d’établissements et d’emplois. D’après toujours le même rapport, “En dépit du contexte marqué par la pandémie du Covid-19 avec ses corollaires sur le plan économique, le marché du travail s’est enrichi de 63 491 contrats de travail.” Ainsi, la distribution de ces contrats révèle une prédominance des hommes qui à eux seuls concentrent les 74,39% du total contre 25,61% pour les femmes. Il précise que sous l’angle de la branche d’activité, les segments ‘’commerce de gros et de détail, réparations de véhicules automobiles et de motocycles’’, ‘’construction’’ et ‘’activités de fabrication’’ se sont révélés être de ’’véritables niches d’emplois en 2020’’. 

En effet, ces branches comptent respectivement 38,49%, 15,31% et 13,2% des contrats de travail, soit un cumul d’environ 67% de l’ensemble des contrats de travail conclus au cours de l’année 2020. L’offre de stage a été ’’très accrue’’ en 2020, matérialisée par 3 383 contrats de stage d’adaptation, 475 contrats de stage pré-embauche, 397 contrats de stage d’incubation et 5 contrats de stage de requalification, soit un total de 4260 contrats de stage. ’’Cette offre de stage est plus marquée dans le commerce de gros et de détail, réparations de véhicules automobiles et de motocycles, les activités financières d’assurance et l’agriculture, sylviculture et pêche”.

Le document souligne que ’’les contrats de travail des travailleurs déplacés hors de leur résidence habituelle quant à eux se chiffrent à 660 unités’’, ajoutant que ’’plus de 91% de ces contrats ont été conclus avec des hommes contre 8,48% avec des femmes’’. ’’Leur répartition en fonction de la branche d’activité montre une prédominance des activités de services administratifs et d’appui, les activités de fabrication et les activités d’hébergement et de restauration’’, précise la même source.S’agissant de la garantie des droits, le rapport signale que ’’2 835 contrôles ont été effectués principalement dans les établissements exerçant dans les activités d’hébergement et de restauration, les activités de fabrication et les activités de services administratifs et d’appui’’. L‘effectif des entreprises ainsi visitées s’élève à 41 612 travailleurs.

Il relève qu’au terme de ces contrôles, ’’1410 convocations, 560 lettres d’observation, 106 mises en demeure, 2019 578 observations orales et 14 procès-verbaux (PV) d’infraction ont été dressés par les Inspections du Travail et de la Sécurité sociale’’. Le rapport indique également ’’10 777 consultations des Inspections du Travail et de la Sécurité dont 38,30% à l’initiative des employeurs, 58,35% provenant des travailleurs et 3,35% émanant des autres usagers’’. Le rapport fait état de 3 915 attestations de non travail, 1 791 attestations de régularité, 1 153 attestations de service délivrées, 10 641 travailleurs immatriculés par les Inspections du Travail et de la Sécurité sociale (ITSS) et la Direction des Statistiques du Travail et des Etudes (DSTE).

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *