À la une Société

Sénégal: Un vaste réseau faux passeports français, espagnols, américains et plusieurs “titres de séjour” démantelé

Des faussaires sénégalais qui delivraitent des documents administratifs de voyage à des candidats à l’immigration illégale en Europe, ont été mis en déroute à Dakar, ont annoncé samedi les autorités locales.

La bande criminelle ayant des ramifications dans plusieurs villes du pays » était spécialisée dans la falsification de documents de voyage et de résidence et l’organisation d’opérations d’immigration illégale à l’etranger, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Selon Libération, tout se jouait dans la boutique de Ndèye Yandé Seck située à Nord Foire. Des faux passeports français, espagnols, américains et plusieurs “titres de séjour” ont été saisis lors d’une perquisition.

Selon toujours la même source, ces indélicats “travaillaient” avec un couple gambien et Lamine Seydi basé en Allemagne. En 2017, un réseau similaire de trafiquants de faux papiers entre le Sénégal et la France a été démantelé en France. Le chef de la bande «Dakar connexion », d’origine Sénégalaise, avait été déféré au parquet de Bobigny en banlieue de Paris.

Le réseau déposait des dossiers de reconnaissance de la nationalité française, en assurant que le demandeur était un enfant de Franco-Sénégalais ou de Français nés à l’étranger. Afin de s’assurer de la véracité de ces informations, les services nantais envoyaient ensuite un courrier au pays d’origine.

À Dakar, des complices implantés dans les bureaux d’état-civil interceptaient les courriers et les remettaient à des faussaires qui n’avaient plus qu’à fabriquer à la demande, les justificatifs réclamés. Puis les dossiers étaient renvoyés aux autorités françaises qui délivraient d’authentiques certificats de nationalité française.

L’obtention de ce certificat était facturée de 10 000 à 12 000 euros et payables à l’avance. Ainsi, le patrimoine du chef de réseau s’élèverait selon les enquêteurs à plusieurs centaines de milliers d’euros, selon des sources concordantes.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *