À la une Afrique

En Guinée, les femmes veulent être dans la transition

Des organisations féminines ont déposé des propositions auprès des nouvelles autorités de Conakry. Elles veulent une parité entre les hommes et les femmes dans la gestion de la transition.

Dans la gestion de la transition en Guinée, les femmes ont cherché à se faire entendre lors de la rencontre ce jeudi (23.09) avec les nouvelles autorités militaires. Plusieurs organisations ont ainsi fait des propositions pour une meilleure implication des femmes dans la vie politique mais aussi le respect du droit des femmes. 
C’est le cas du Réseau ouest-africain des jeunes femmes leaders dont l’antenne en Guinée est dirigée par Makalé Soumah. Elle insiste sur le respect de la parité. 

“Nous sommes parties avec des propositions dans un mémo qu’on leur a donné. Ces propositions concernent quoi ? Le respect des droits des femmes en Guinée et surtout le respect de la parité et de l’égalité des chances. Que désormais en Guinée, quand il y a des opportunités, l’égalité des chances existe enfin. Comme ils disent qu’ils sont venus pour des modifications institutionnelles eh bien qu’on tienne compte de la présence des femmes en Guinée !,” conclu Makalé Soumah.

La Fédération des jeunes femmes de Guinée est une autre structure qui attend des nouvelles putschistes l’implication des femmes dans le processus de transition.  

“Nos attentes par rapport au nouveau régime concernent l’implication et la contribution des femmes qui devraient être prises en compte à hauteur de 50%. Nous attendons à ce qu’on puisse participer à toutes les étapes de la construction de la vie de la nation, pendant la transition et même au-delà. L’idée est que les femmes puissent dès maintenant donner des conseils mais également contribuer à la construction de la nation,” Maimouna Diahaby rappelle que les femmes sont en mesure de diriger les instances de décision.

Sur l’échiquier politique guinéen, les femmes sont en effet peu présentes à l’exception de quelques responsables comme par exemple Makale Camara du Front pour l’alliance nationale ou bien Makale Traoré, du Parti de l’action citoyenne par le travail. 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *