À la une Culture

“La Plus secrète mémoire des hommes” remporte deux autres choix Goncourt en Pologne et en Roumanie

Le roman du jeune Sénégalais mouhamet Mbougar Sarr agé seulement de 31 ans suit sa bonne étoile. La polémique enfle chez lui au Sénégal depuis que le prix Goncourt 2021 en France a été décerné à l’écrivain pour son roman «La Plus Secrète Mémoire des hommes» éditions Philippe Rey/Jimsaan le mercredi 3 novembre, deux autres nouvelles sont tombées.

En fait, pour le 24éme Choix Goncourt polonais, c’est encore le romancier qui l’a remporté pour le même ouvrage. Selon l’Académie Goncourt, «le nom du lauréat 2021 a été annoncé lors d’une conférence le samedi 23 octobre à 16 heures dans le cadre du Festival international de littérature Joseph Conrad ». « Nous avons décidé d’attribuer le Choix Goncourt de la Pologne à La Plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr (Ed Philippe Rey) pour la richesse intertextuelle et une habile combinaison de la critique du colonialisme avec la question du rôle de la littérature dans la formation de l’identité. Cette œuvre ambigüe et multicouche, étant la voix de la culture africaine, permet au lecteur de découvrir un point de vue autre qu’européocentrique. L’auteur réussit à construire un roman complexe et polyphonique, plein de clins d’œil au lecteur, et à mêler les genres et les styles avec une rare aisance », a justifié le Jury.

«L’auteur réussit à construire un roman complexe et polyphonique, plein de clins d’œil au lecteur, et à mêler les genres et les styles avec une rare aisance »

Mieux, «le choix Goncourt de la Roumanie 2021 organisé par l’Institut français de Roumanie a été décerné à l’écrivain Mohamed Mbougar Sarr pour son roman «La plus secrète mémoire des hommes ». Selon les informations dévoilées, « l’événement a eu lieu ce mardi 2 novembre à la Bibliothèque Nationale de Roumanie ». Et le nom du lauréat a été choisi par les étudiants et les étudiantes, membres du jury, parmi les ouvrages sélectionnés par l’Académie Goncourt à Paris.

«La Plus Secrète Mémoire des hommes » est devenue depuis quelques jours un «livre polémique». Car, pour beaucoup d’observateurs, il fait la promotion de l’homosexualité. Cependant, Mohamed Mbougar Sarr a tenu à répondre à ses détracteurs, lors d’un entretien accordé à nos confrères de Itv, hier. « Je suis un écrivain, je tente de faire mon travail comme écrivain et cela parfois évidemment peut entrainer des malentendus, des incompréhensions et de vives réactions », a-t-il déclaré. Avant de faire remarquer : «Moi, je demande toujours qu’on lit ce qui est écrit et qu’on sache lire aussi. Savoir lire c’est aussi quelque chose qui s’apprend. Je respecte vraiment toutes les opinions, qu’elles s’expriment dans le respect et la liberté qui est le mienne d’écrire et celle que les autres ont de faire des critiques».

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *