À la une Politique

Attaques YAW contre la DGE , Antoine Félix Diome s’érige en bouclier


Le ministre de l’intérieur Antoine Félix Diome a mis sa robe de juriste pour prendre le contre-pied des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi, en l’occurrence Ousmane Sonko  et Déthié Fall, qui s’en sont pris à la Direction générale des élections, notamment la Commission de réception des dossiers de candidature.

« Je vais en profiter pour répondre à certaines interpellations sur un rappel des règles administratives régissant le fonctionnement normal d’une structure. J’ai tantôt entendu un peu partout chez certains acteurs souligner que l’administration a le devoir de recevoir les courriers qui lui sont destinés. Oui c’est vrai que dans chaque administration, il y a un bureau de courrier. Or quand-il s’agit de la réception des dossiers de candidatures ou liste de parrainages, je voudrais les envoyer très humblement à l’article L.176 du code électoral qui prévoit que le ministre de l’Intérieur institue par arrêté la commission qui a en charge de recevoir les listes de parrainage et les dossiers de candidature. Et cette commission a des compétences qui sont encadrées non seulement dans la matière, mais également dans les délais pendant lesquels il peut le recevoir », informe le Premier policier du Sénégal qui poursuit n’a pas approuvé la réaction des adversaires du régime.

« Donc sur ce rapport, je voudrais rappeler simplement qu’il ne s’agit pas de la direction générale des élections, mais il s’agit d’une commission de loi qui certes siège aujourd’hui à l’intérieur de la direction générale des élections, alors que je pouvais même la déplacer ailleurs parce qu’il n’y a aucune précision qui est donnée quant à sa présidence, mais également sa composition, de sorte qu’après cette précision, tout le monde saura à quoi s’en tenir quand il s’agit du respect des procédures dans notre pays » recadre-t-il aux pourfendeurs de la Direction générale des élections accusée de connivence avec le régime, pour avoir refusé de réceptionner les dossiers de rechange présentés par le mandataire national de YAW, dans le but de rectifier la liste non paritaire de la coalition dans le département de Dakar.

Le ministre de l’Intérieur n’a pas manqué de promettre l’équité dans le traitement des uns et des autres, tout en rappelant que la loi s’appliquera aussi à tous

« Cela contribuera fortement à apaiser les esprits pour qu’on se dirige tranquillement comme dans le passé vers des élections libres transparentes et démocratiques. Il ne fait aucun doute que concernant l’administration, les droits des uns et des autres seront respectés. Mais tout autant quand il s’agira aussi de faire supporter les obligations aux uns et aux autres il n’y aura pas de lésinassions pour le faire et ça je me veux très clair sur ce point… », conclut Antoine Félix Diome.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *