À la une Santé

Bébé faussement déclaré mort: Le sursis pour l’aide-infirmière

Le tribunal de Kaolack vient de rendre son verdict dans l’affaire du bébé faussement déclaré mort à l’hôpital de la même localité, puis envoyé à la morgue. Le nourrisson avait finalement perdu la vie. L’aide-infirmière, qui avait déclaré mort le bébé alors que ce dernier était en arrêt respiratoire, a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis. Le parquet avait demandé la même peine lors du procès.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *