À la une Société

Gestion de l’incendie à l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh , la présidente du conseil départemental de Tivaouane adoube le ministre de l’intérieur

Antoine Felix Diome fait l’objet d’attaques et la façon dont il manage le ministère de l’intérieur est décriée. Mais, selon la présidente du Conseil Départemental de Tivaouane, les attaques dont il fait l’objet ne correspondent pas avec la vraie personnalité du ministre de l’intérieur. 

A en croire Seynabou Gaye Touré, ce dernier “est un homme empreint d’empathie”. Poursuivant, elle ajoutera qu’il “est prêt à s’effacer pour faire triompher la cause qu’il défend”.

L’ancienne ministre de rappeler que cela s’est manifesté 

de manière évidente à l’occasion de l’incendie de l’hôpital Abdoul Aziz Dabakh Sy “qu’il a su gérer avec efficacité et brio sans trompette ni tambour 

battant dans l’éthique et sur des principes républicains”.

Cette derrière renseigne que lors de l’incendie au service de néonatalogie de l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane, le ministre de l’intérieur a su gérer la situation.

“En votre qualité de premier responsable de la protection civile, vous avez 

compris que tous les équipements collectifs à usage public font face à des risques multiples qui peuvent considérablement nuire à leur performance et à leur image 

comme c’est le cas de l’hôpital de Tivaouane avec des enjeux de sécurité et des 

considérations environnementales”, a-t-elle fait savoir. 

Aussi, précise-t-elle “vous avez jugé de proposer qu’on 

mette rapidement en œuvre une gestion du risque optimal 

Monsieur le Ministre, vous êtes un grand haut fonctionnaire, un grand commis 

de l’Etat”, ajoute-t-elle, avant de le remercier “au nom des chefs Religieux et Populations du Cayor pour l’excellent 

travail que toute votre équipe a accompli avec professionnalisme et humanisme 

lors de cet événement malheureux qui nous l’espérons ne se reproduira plus” . 

A vrai Dire Vous êtes un grand Monsieur !

« Ne souhaitons pas que tout le monde pense comme nous. L’uniformité des 

sentiments serait odieuse » dixit Anatole France.

Aly Saleh

Le centre de santé de Yeumbeul vient d’abriter un camp gratuit de chirurgie de la cataracte à l’intention des populations de la banlieue à l’initiative de l’ONG humanitaire koweïtienne Direct Aïd Society 

Plusieurs centaines de patients atteints de cataracte ont bénéficié d’un traitement dans le cadre d’un camp gratuit de chirurgie oculaire organisé cinq jours durant par l’ONG Direct Aïd Society au centre de santé de Yeumbeul, a révélé le directeur général  de cette organisation non-gouvernementale koweitienne, Mouhamed Ahmed Sneiba.

’’Dernièrement à Kaolack, nous avons opéré 1410 personnes et aujourd’hui à Yeumbeul, au dernier jour, nous sommes à plus de 1600 traitements. Ce qui est très satisfaisant, car nous sommes dans la bonne voie pour avoir dépassé l’objectif qui était de 1500’’, a dit Mouhamed Ahmed Sneiba qui intervenait à la fin du camp à travers lequel sont soignées, pendant cinq jours des personnes atteintes de la cataracte.

M. Sneiba souligne que l’Ong travaille en collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, qui a mis en place un plan stratégique dont l’objectif est de soigner 15 000 cas de cataracte partout au Sénégal pendant 12 mois.

Pour ce camp qui a démarré mardi, Direct Aïd Society s’est appuyée sur un important dispositif humain et matériel de dernière génération, selon son directeur général.

Il est composé de15 médecins, une dizaine de techniciens, d’infirmiers et d’ophtamologues, une vingtaine d’assistants et plusieurs microscopes utilisés pour soigner les patients.

’’Nous avons aussi un personnel qualifié pour réaliser les tests sanguins afin de mettre les patients dans de bonnes conditions d’opération. Des équipes vont également assurer le suivi des malades après les opérations’’, a fait savoir Sneiba.

Il a noté que ce camp ne concerne que les personnes âgées, précisant que pour les enfants, c’est un protocole différent qui nécessite une anesthésie générale avec des médecins spécialisés pour cela’’.

Selon lui, il est prévu un camp dédié aux enfants souffrant de la cataracte durant la deuxième quinzaine de ce mois de juin 2022.

Avant celui de Yeumbeul, l’Ong avait organisé deux autres camps à Sédhiou et Kaolack où environ 3000 personnes avaient bénéficié de soins gratuits.

Aly Saleh

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *